Charte du Comité Collisions​

Dimanche 8 mars 2020

 

1.           Objectifs et principes généraux

      1.1.      Mission principale : Rendre visibles les textes des écrivain·es dramatiques vivant·es aux professionnel·les afin qu’ils soient montés et/ou publiés.

      1.2.     Mission secondaire : Faciliter, encourager la découverte de ces textes par le grand public, dans        des formats et dispositifs variés (centre de ressources, lectures, participation à des événements autour des écritures).

      1.3.        L'objectif sous-tendant ces missions est de donner de la visibilité aux écrivain·es nationalement peu mis·es en valeur.

      1.4.        Pour ce faire, le comité lit une centaine de textes chaque saison et s’assure de mettre en visibilité les textes retenus par différentes actions

      1.5.        Le comité Collisions est un rassemblement bénévole de personnes ayant un attrait particulier pour le théâtre dont les membres et leurs implications varient.

      1.6.        « Le comité est composé de <insérer ici le nom des membres> : metteur·ses en scène, écrivain·es ; comédien·nes, personnes travaillant dans le domaine de la culture et ayant un attrait particulier pour le théâtre, etc. » est la bonne formule pour en présenter les membres.

 

2.           Les devoirs du comité 

      2.1.        Le comité a le devoir, à partir du moment où il lance l'appel à textes, de faire une sélection des textes reçus.

      2.2.        Le comité a le devoir d'accuser la réception des textes

      2.3.        Le comité a le devoir de lire attentivement et sans mauvaise volonté les textes qu'il reçoit.

      2.4.        Le comité a le devoir de respecter les choix des écrivain·es.

      2.5.        Le comité a le devoir de rendre publique la sélection des textes. Le comité a le devoir de communiquer par newsletter, sur son site, via un catalogue imprimé et par tous les moyens possibles, sa sélection.

      2.6.        Le comité a le devoir de respecter le droit d'auteur.

3.           Appel à textes

      3.1.        Chaque année, le comité diffuse un appel à textes sur les réseaux sociaux : Facebook/Instagram, et par courriel auprès de ses partenaires et des écrivain·es faisant partie de notre mailing list. Le comité fera en sorte qu’un maximum d’écrivain·es potentiel·les aient accès à cet appel.

      3.2.        Le comité s’engage à ne jamais fonctionner avec des thèmes ou faire des appels à textes sur des thématiques données.

      3.3.        Lorsque l'appel à texte est lancé, les écrivain·es ont trois mois pour y répondre – après quoi il est clos. Chaque année, le comité communique en amont le nombre de textes qui seront lus – en fonction du nombre de ses bénévoles -, ils sont tirés au sort dans les textes reçus.

      3.4.        L’écrivain·e du texte est la seule personne autorisée à nous faire parvenir un texte.

      3.5.        Le comité ne lira que des textes finis et/ou les considérera comme tels.

      3.6.        Au moment de l'envoi du texte, celui ci ne doit pas avoir été monté ou lu dans la région Occitanie. 

      3.7.        Le comité donnera priorité aux textes qui n'ont jamais été montés ou qui ne l’ont pas été depuis plus de deux ans, ainsi qu’aux écrivain·es non publié·es.

      3.8.        Le comité ne sélectionnera pas les textes publiés, ayant reçus un prix Artcena, SACD Beaumarchais ou bénéficiant d’une visibilité nationale (dont la production a bénéficié d’une tournée nationale) dans un souci de diversification des formes mises en avant.

      3.9.        Les textes et les traductions sont admissibles du moment qu’ils datent de moins de 5 ans (et qu'elles sont des traductions de textes jamais traduits en français auparavant dans le cas des traductions). 

      3.10.   Le comité ne lit les textes qu’une seule saison, les écrivain·es n’ont pas le droit de soumettre à nouveau le même texte au comité.

      3.11.   Chaque texte est lu au minimum par 3 lecteur·ices.

                  3.11.1.1.1.En cas de fort dissensus : les membres s’engagent à une relecture par au minimum 2 personnes. 

                  3.11.1.1.2.Chaque texte de la sélection finale doit avoir été lu par l'entièreté des membres du comité.

      3.12.   Le comité est vigilant quant à la représentativité de la sélection ainsi qu'à l'égalité Femme/Homme.

      3.13.   Les membres du comité de lecture devront faire valoir leur droit de retrait s'iels connaissent les écrivain·es. 

                  3.13.1.1.1.Iels s’engagent à déclarer toute relation avec un·e écrivain·e et à différer leur jugement sur les textes concernés. 

      3.14.   Les membres du comité ne peuvent pas envoyer leurs propres textes ou être lus par le comité d’une quelconque façon.

      3.15.   Tout·e écrivain·e nous envoyant un texte sera ajouté à la mailing list.

      3.16.   Tout écrivain·e envoyant son texte devra répondre à un formulaire dans lequel iel explicitera si iel veut des retours, s'iel accepte que nous donnions des lectures du texte, que nous diffusions le texte, que nous mettions son texte à disposition des professionnel·les, etc.

 

4.           Mise en avant des textes

      4.1.        Les textes sélectionnés font l'objet de lectures publiques.

      4.2.        Le comité peut organiser des laboratoires dramatiques d'expérimentation autour des textes avec l’accord des écrivain·es.

      4.3.        Sous réserve d'un accord de l'écrivain·e, tous les textes sélectionnés par le comité sont ajoutés au fond du CREDCON (Centre de Ressources des Écritures Contemporaines).

      4.4.        Chaque année, le comité édite un catalogue dans lequel se trouvent une présentation et des extraits des textes sélectionnés.

      4.5.        Le Comité Collisions tentera de développer des partenariats avec les structures de formations et de diffusion du théâtre en Occitanie – notamment pour y déposer des versions papier des textes et pour organiser des lectures.

 

5.           Fonctionnement du comité

      5.1.        Le comité est dans l’obligation de rendre une sélection finale – même en cas de force majeure – aux écrivain·es. 

                  5.1.1.1.1.     En cas de désertion soudaine d'une majorité de lecteurs, les membres restant sont habilités à continuer sans elleux et à réaliser une sélection ainsi qu'à prendre toutes les mesures qui s'imposent

      5.2.        Le comité se réunit une fois par mois.

      5.3.        Une personne ne peut devenir membre du comité qu'à la condition que tous les membres du comité valident son entrée dans le collectif. Cette personne intègre le comité lors du lancement de l’appel à textes suivant.

      5.4.        Les membres du comité choisissent de s’impliquer dans celui-ci selon la distinction suivante :

                  5.4.1.    Membres fondateurs 

                  5.4.2.    Membre actif : lit, est actif·ve sur certaines questions de fond.

                  5.4.3.    Membre lecteur : lit les textes et participe à la sélection.

                  5.4.4.    Membre périphérique : participe aux lectures publiques et aux activités de mises en avant des textes mais ne fait pas partie du cœur des lecteur·ices. 

                  5.5.        Les membres du comité sont tou·tes bénévoles, l’action du comité dépend donc de la disponibilité de ses membres.

 

6.           CREDCON

      6.1.        Le CREDCON est un centre de ressources physique et virtuel ayant pour but de rassembler un florilège représentatif et collectivement subjectif de l'écriture dramatique contemporaine. 

                  6.1.1.1.1.    Il a pour but de rendre accessible les textes contemporains par la mise en présence physique (et également virtuelle) en Occitanie des textes mais également en proposant du conseil et de l'orientation auprès d'équipes en recherche de textes – à la façon d'une librairie.

      6.2.        Tout texte se trouvant dans les fonds du CREDCON et ayant été écrit il y a plus de neuf ans sera ensuite archivé.

      6.3.        Sous réserve d'un accord de l'écrivain·e, tous les textes sélectionnés par le comité sont ajoutés au fond du CREDCON.

 

7.           Lexique

      7.1.        Écrivain·e dramatique : Personne ayant posé des symboles sur un papier afin que les compositions se trouvant sur ce papier soient dites oralement par quelqu'un à d'autres personnes.

      7.2.        Vivant·e : Personne soumise à la pression quotidienne de trouver de l'énergie sous forme de nourriture afin de s'auto-maintenir.

      7.3.        Professionnel·le : personne participant au paysage théâtral par la création, production ou diffusion de spectacles vivants théâtraux. 

      7.4.        Texte : Assemblage de symboles sur un papier.

      7.5.        Gens de la profession : personne reconnue comme professionnelle dans le petit monde du théâtre

      7.6.        Français : Toute langue qui, après une à trois lecture, est relativement compréhensible par les membres du comité. Par relativement compréhensible, nous entendons qu'un sens – quel qu'il soit – nous parvient. Il existe des exceptions dans lesquelles le sens ne nous parvient pas sans pour autant que ça ne soit pas du « français ».

      7.7.        Retours : court texte écrit à la demande par le comité sur le texte lui permettant de saisir notre partialité et notre subjectivité.